CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21 CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03 Mail : lepaysdh@club-internet.fr
 CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03Mail : lepaysdh@club-internet.fr       

Fiche technique stage d'initiation á l'Alpinisme et Ascension du Mont-Blanc

Partir avec un Guide de Haute Montagne pour l'ascension du Mont-Blanc, réussir le Mont-Blanc, le rêve de tout montagnard. Notre stage Ascension du Mont-Blanc comprend trois journées d’apprentissage durant lesquelles vous effectuerez deux ascensions classiques pour débutants (Aiguille du Tour, le tour des Dorées), et passerez deux nuits en altitude pour vous acclimater en douceur.

 

Après un repos récupérateur en plaine, vous monterez au refuge de Tête Rousse, 3167 m, par le téléphérique des Houches - Bellevue, le Tramway du Mont-Blanc, et le sentier.

 

Une courte nuit, et vous partirez du refuge de Tête Rousse vers le Toit de l’Europe par l’itinéraire de l'Aiguille du Goûter ( La Voie Royale, ou voie normale ). Notre expérience de ces stages nous conduit à privilégier cet itinéraire, qui est plus souvent praticable que l'itinéraire des Trois Monts (départ du refuge des Cosmiques).

 

L’ascension du Mont-Blanc se fera le cinquième ou le sixième jour du stage, en fonction du meilleur créneau météo: la sixième journée est une journée de battement et repos en cas de mauvais temps en altitude. En cas de mauvais temps le cinquième jour, l'ascension du Mont-Blanc pourra ainsi être tentée le sixième jour.

 

- Sécurité: sur la voie normale du Mont-Blanc, en accord avec le Syndicat National des Guides de Haute Montagne, nous estimons qu’au départ du refuge de Tête Rousse un guide ne devrait pas encadrer plus de deux personnes; par ailleurs, il est plus facile de constituer des cordées homogènes, en âge, rythme ou technique, avec deux clients par guide, et non pas trois par guide. Nous avons fait le choix de la sécurité, deux personnes par guide au départ du refuge de Tête Rousse, et il est important que vous en soyez conscient. Pour cette même raison, nous n’emmenons pas de cordée volante: au Mont-Blanc, vous êtes encordé avec votre guide de haute montagne.

 

- Taux de réussite: par bonnes conditions météorologiques, plus de 95 % des alpinistes que nous guidons atteignent le sommet du Mont-Blanc, alors que les statistiques donnent un taux de réussite moyen de 70 % pour l’ensemble des candidats au sommet du Mont-Blanc.

Ce taux de réussite a été obtenu en concevant et en améliorant ce programme au fil des années, pour dépasser les cinq causes principales d’échec au Mont-Blanc:

 

1 ) équipement insuffisant pour lutter contre le froid, notamment au niveau des gants ( il est indispensable d’avoir tous les gants et sous-gants que nous vous demandons d’emporter ), crampons mal réglés ou inadaptés entraînant fatigue à la marche, chaussures pas assez chaudes, absence de gourde thermos.

 

2 ) manque de pratique du terrain glaciaire: quelles que soient les courses en montagne réalisées durant le stage, seule une école de glace, avec formation au cramponnage et à la progression en cordée, permettra d’apprendre et d’assimiler le geste juste pour marcher au fil de la trace du Mont-Blanc. Cette école de glace sera complétée par une école de neige et de découverte des techniques de sauvetage utilisées en crevasses, organisée sur le glacier de Trient.

 

3 ) entraînement préalable insuffisant: avant le stage, entraînez-vous très sérieusement, soit en courant une heure trois fois par semaine, soit en gravissant 1800 mètres de dénivelée chaque week-end, durant les trois mois précédant votre stage. Il est illusoire d'espérer atteindre le sommet du Mont-Blanc sans avoir le niveau de condition physique requis.

 

4 ) absence de journée de battement permettant de faire face à une journée de mauvais temps, et donc de décaler l’ascension pour la tenter par bonnes conditions météo.

 

5 ) cause principale des échecs: une acclimatation insuffisante. Les ascensions de sommets au-dessus de 3000 m ou même 4000 m n’apportent que peu d’acclimatation, si on les fait à la journée depuis la vallée, ou si on ne dort pas assez haut en refuge, car on ne reste pas assez longtemps en haute altitude, au-dessus de 3000 m, ce qui ne permet pas aux phénomènes d’acclimatement de se mettre en route. Pour s’acclimater correctement, il est indispensable de dormir deux nuits au-dessus de 2700 m - 3100 m, puis de passer une nuit en vallée pour récupérer, avant de tenter l’ascension.

 

* Durée: 6 jours, un guide pour 4 participants pour les trois premiers jours, un guide pour 2 participants pour l’ascension du Mont-Blanc.  

 

* Dates, prix, photos du stage : cliquez ici

 

- NOS PROCHAINS DÉPARTS  

 

* N’oubliez pas:

- d’emmener vos vivres de course

- votre carte de membre du CAF ou de la FFME si vous l’avez

- notez bien que, le premier jour du stage, nous n'aurons pas le temps de passer à votre gîte ou hôtel : n'oubliez rien, emportez tout votre équipement au rendez-vous devant la gare du télécabine du Tour - Charamillon . 

____________

 

*Itinéraire 

 

Lieu de R.V., lieu de séparation:

 

 - Rendez-vous à 8 H 30 le premier jour, au village du Tour, en vallée de Chamonix, devant les caisses du télécabine du Tour - Charamillon. 

   

 - Séparation à Chamonix en matinée du sixième jour si l’ascension du Mont-Blanc se déroule le cinquième jour, en fin d’après-midi du sixième jour si l’ascension se déroule le sixième jour.          

 

J 1    Rendez-Vous à 8 H 30 au village du Tour, en vallée de Chamonix, devant les caisses du télécabine du Tour - Charamillon. Nous empruntons le télécabine, puis le télésiège jusqu’au col de Balme, 2180 m. De là, un agréable sentier traverse les alpages jusqu’aux abords du lac de Charamillon. La vue s’ouvre sur les magnifiques séracs du glacier du Tour, et c’est sur la moraine latérale du glacier que notre chemin tisse ses lacets jusqu’au refuge Albert 1er, altitude 2702 mètres.

 

Peu avant d'arriver au refuge, nous descendons sur le glacier du Tour pour y effectuer une école de neige ou glace : vous apprendrez à évoluer sur des pentes faciles en montée ( technique du piolet canne ), en descente ( piolet canne, piolet rampe ) et en traversée ( piolet ramasse et piolet ancre ). Après le pique-nique, encordés, vous découvrirez les techniques d’assurance et de sécurité utilisées pour la progression sur glacier, et les techniques de sauvetage utilisées en crevasses.  Courte montée au refuge Albert 1er, oú nous passerons la nuit.

 

Étape: deux heures et demie de marche, et école de glace. Dénivelé en montée de l’étape: DM = + 542 m. Dénivelé en descente de l’étape: DD = - 20 m. ( rajouter + 200 m de montée, et - 200 m de descente pour l’école de glace ).             

 

 

J 2   Au petit jour, par une trace caillouteuse, nous atteignons rapidement le glacier, large et aisé. La neige du matin porte bien, et vous permet d’appliquer les techniques découvertes hier en école de glace. Deux heures et demie après notre départ du refuge, nous atteignons le col Supérieur du Tour, altitude 3289 m, sur la frontière suisse.

 

Nous traversons en montée douce le plateau glaciaire de Trient, jusqu’à atteindre la rimaye de l’Aiguille du Tour, 3542 m, notre objectif. Le franchissement de cette rimaye nous occupera quelques instants ( la rimaye est la crevasse séparant les pentes de neige à la base d’un sommet, du glacier qui le borde; le glacier descendant de quelques centimètres par jour, il se crée une cassure, la rimaye, entre le glacier et les pentes de neige; à la faveur des chutes de neige et des avalanches descendant du sommet, cette rimaye sera plus ou moins bouchée ). Un cheminement astucieux dans la paroi Est, de vires en cheminées, conduit facilement au sommet de l’Aiguille, au soleil levant, face aux sommets du Valais, de l'Oberland et du Mont-Blanc. 

 

Nul douanier à l’horizon, mais un panorama splendide sur le plateau glaciaire de Trient, bordé par l’Aiguille du Tour et les Aiguilles Dorées, paradis de la “ varappe “ ( terme d’origine suisse, pour désigner l’escalade ). Nous descendons du sommet par notre voie de montée, avant de bifurquer à gauche. Lá, une trace facile nous mène aux abords du refuge de Trient, 3170 m. Ce bel édifice de pierres de granit rayonne tel un phare sur le plateau glaciaire du Trient: l’accueil y est chaleureux, et, de sa terrasse, le coucher du soleil magique. Vers midi, près du refuge, école de neige.

L’après-midi, au refuge, après une sieste récupératrice, étude et pratique des nœuds et techniques d’assurance utilisés en alpinisme. Nuit au refuge.

 

Étape de 5 heures. DM = + 831 m. DD = - 363 m. 

    

 

J 3    Nous quittons le refuge endormi, et traversons les grands plats du cirque de Trient, vers le pied des Aiguilles Dorées. Près de ces pics de granit acérés, se trouve le passage du col des Plines, ou col Droit, cote 3294 m. La courte pente raide du col se descend facilement, face au  glacier de Saleina, petit paradis du skieur de randonnée et de l’alpiniste débutant. Par une trace aisée, nous rejoignons le refuge-bivouac des Dorées, à l’altitude 3010 m. Après une pause pour jouir du panorama sur le cirque glaciaire, fermé par l’impressionnante face Nord de l’Aiguille d’Argentière, nous remontons vers la fenêtre ( le col ) de Saleina, 3267 m, passage vers le glacier de Trient. Le couloir Sud de la fenêtre de Saleina est une pente de 60 mètres de dénivelé, inclinée à 45 degrés, où il sera peut-être nécessaire de tailler quelques marches pour faciliter notre ascension.

 

Du sommet de la fenêtre, nous traversons le plateau glaciaire jusqu'au col supérieur du Tour, 3289 m, où nous retrouvons la trace de descente à Albert 1er, puis le sentier du télésiège du col de Balme. Descente en télésiège et télécabine au Tour. Transfert à Chamonix vers midi.

 

Étape de 6 heures 30. DM = + 764 m. DD = - 1754 m. 

 

 

 

J 4    La nuit en vallée aura été récupératrice, et la matinée sera libre, pour vous permettre de faire un peu de tourisme à Chamonix, et pour mieux vous reposer. Nous nous retrouvons vers midi au départ du téléphérique des Houches, en vallée de Chamonix. Montée en téléphérique á Bellevue, oú nous prenons le TMB (Tramway du Mont-Blanc), qui nous conduit au Nid d'Aigle, altitude 2372 m. De lá, sur un rythme calme, nous suivons le sentier jusqu'au refuge de Tête Rousse, 3167 m. Après le dîner, nous nous couchons tôt: la nuit sera courte, nous quitterons le refuge un peu avant minuit.

 

Étape de 2 heures 30. DM = + 795 m. DD = 0. 

 

 

 

J 5    Après un petit déjeuner rapidement avalé, nous partons dans la nuit pour remonter les pentes de l'Aiguille du Goûter, 3863 m. Arête Payot, Grand Couloir, la Cheminée, Au Bonheur des Dames, les Bancs Rouges, tous ces passages techniques, souvent équipés de câbles comme en Via ferrata, ponctuent notre ascension nocturne. Juste avant le sommet de l'Aiguille du Goûter, 3863 m, nous passons le refuge du Goûter, d'où viennent de s'élancer vers le sommet du Mont-Blanc une quarantaine de cordées. 

 

La nuit est froide, le corps et l’esprit sont ensommeillés, mais votre pas s’accorde à celui du guide, et notre petite caravane zigzague dans les pentes faciles du Dôme du Goûter, 4304 m,  sur un rythme volontairement modéré: la journée sera longue. Au petit jour, nous passons le col du Dôme, puis le refuge Vallot, 4362 m, avant d'attaquer les passages techniques de l'arête des Bosses (Grande Bosse, 4513 m; Petite Bosse, 4547 m), puis la "Mauvaise Arête", et les Rochers de la Tournette, 4677 m, oú commence l'arête finale. 

 

C’est sous le soleil que nous remontons la calotte sommitale du Mont-Blanc: toutes les cimes des Alpes et du Jura se profilent à l’horizon, Chablais, Oberland, Valais, Grand Paradis, Vanoise, Oisans, et très loin au Sud la pyramide de l’Argentera, à 70 kilomètres de la Méditerranée. L'arête semble ne pas avoir de terme, le froid est vif et le pas  difficile, mais soudain il n’y a plus rien à gravir, le Toit de l’Europe est là, et la fatigue laisse la place à l’émotion.

 

Après l’euphorie du sommet, nous redescendons par l'itinéraire de montée jusqu'au refuge de Tête Rousse, où nous mangerons, ferons la sieste pour bien récupérer. Nuit au refuge de Tête Rousse.

 

Étape de 10 á 11 heures. DM = + 1693 m. DD = - 1693 m. 

 

 

 

J 6    Descente au Nid d'Aigle, puis par le TMB jusqu'á Bellevue, puis en téléphérique jusqu'aux Houches. Séparation en fin de matinée.

 

Étape de 1 heure 30'. DM = + 0. DD = - 795 m 

 

 .        

 

L’itinéraire donné ici n’est qu’indicatif: votre guide mettra tout en œuvre pour vous permettre de réaliser l’intégralité du programme prévu, mais comme toujours en montagne, les impondérables existent - mauvais temps, conditions de gel - et peuvent modifier le déroulement du stage. N’en veuillez pas à votre guide s’il est amené à modifier le parcours: l’impératif de sécurité prime sur tous les autres.

Si le mauvais temps, ou des conditions nivologiques dangereuses persistaient durant les trois derniers jours du stage, empêchant toute tentative vers le sommet du Mont-Blanc dans des conditions de sécurité normales, un programme de remplacement est prévu: ascension et traversée des Dômes de Miage ( 3670 m ) ou du Grand Paradis ( 4061 m ) ou d'un autre sommet les cinquième et sixième jours du stage. Aucun remboursement, partiel ou total, ne sera effectué dans ce cas, et l'ascension du Mont-Blanc ne sera pas reportée à une date ultérieure. La décision de tenter le Mont-Blanc ou les Dômes de Miage ou le Grand Paradis ou un autre sommet est à la seule appréciation du (des) Guide (s) de Haute Montagne.  

____________

 

* Niveau Technique et Préparation Physique requis pour l'ascension du Mont-Blanc avec un Guide de Haute Montagne

 

Vous êtes débutant complet en alpinisme, ou vous avez déjà une petite expérience de l’alpinisme, et vous souhaitez mettre toutes les chances de votre coté pour réussir l’ascension du Mont-Blanc. Vous pratiquez régulièrement la randonnée en moyenne montagne.

 

Votre condition physique est très bonne, vous pratiquez deux fois par semaine un sport d’endurance sur une longue distance ( séances de 12 kms de course à pied, ou de 100 kms en vélo ). Si ce n’est pas le cas, durant les trois mois précédant le départ, courir une heure 3 fois par semaine, ou gravir 1800 mètres de dénivelée en randonnée chaque week-end. 

 

Test de forme pour savoir si vous êtes bien préparé : vous devez être capable de gravir un dénivelé de 1000 mètres sur sentier en 2 heures (rythme de 500 mètres à l'heure), avec un sac à dos de 5 kilos, sans fatigue excessive.

 

Attention : les personnes rétives à l'escalade rocheuse (soit effrayées par l'activité, soit sujettes au vertige) ne doivent bien sur pas s'inscrire à ce stage.

____________

* Le Prix de Votre Stage  

 

* Le prix comprend: du lieu de rendez-vous à celui de la séparation, dans le cadre du déroulement normal du programme:  

- l’encadrement par un Guide de Haute Montagne et ses frais ( vivres, hébergements, déplacements )

- le matériel collectif spécifique: radio de liaison avec les organismes de secours en montagne, pharmacie collective, matériel de sécurité et d’orientation ( couvertures de survie, cordes, cartes, altimètre, boussole, GPS )

- le prêt d’un baudrier d’alpinisme et d'un casque d'alpinisme

- les déplacements en voiture (gratuit), train à crémaillère, remontées mécaniques liés au déroulement normal du programme, à l’exception du trajet AR de votre hébergement aux Contamines ( à 33 kms de Chamonix ) en cas d’ascension des Dômes de Miage les cinquième et sixième jours du stage

- la réservation des places dans les refuges 

- l’hébergement et la demi-pension en refuges de haute-montagne pour les trois nuits prévues en montagne ( souper et petit déjeuner copieux, chauds et équilibrés, préparés par le gardien du refuge ) 

 

* Le prix ne comprend pas:

- les assurances facultatives EUROP ASSISTANCE    

- les vivres de course     

- les boissons dans les refuges

- l’hébergement et la demi-pension pour les nuits en vallée ( voir plus loin le paragraphe «  * Hébergement « )     

- les dépenses personnelles

- le trajet AR de votre hébergement aux Contamines ( à 33 kms de Chamonix ) en cas d’ascension des Dômes de Miage les cinquième et sixième jours

- les déplacements supplémentaires liés à une modification du programme pour raisons météorologiques ou nivologiques 

- le transport du lieu de domicile au point de rendez-vous, et le transport du lieu de séparation au domicile

- d’une façon générale, tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “ le prix comprend “     

____________

 

* Déroulement du Programme

 

 * Accès:   - routier: autoroute A 40 jusqu’au Fayet, puis voie rapide jusqu’à Chamonix.

         - ferroviaire: ligne SNCF Paris-Saint Gervais jusqu’à Saint-Gervais-le Fayet, puis correspondance pour Chamonix 

    

 

* Assistance médicale: une pharmacie complète est fournie. Elle a été établie par un groupe de médecins spécialistes des expéditions en altitude et comprend:

 - des médicaments couramment employés ( aspirine, collyre, etc... ) et des produits nécessaires aux petites misères ( petites plaies, ampoules, coups de soleil ... )

- des médicaments adaptés aux problèmes liés à un changement de milieu et d’habitudes ( digestion, diarrhée, maux de gorge, ... ), et des médicaments spécifiques haute montagne

- des médicaments et équipements pour les coups durs ( entorse, état de choc ), la petite chirurgie ( sutures ) complétée par un antibiotique et un antalgique puissant 

 Cette pharmacie complète reste une pharmacie d’appoint et ne vous dispense pas d’apporter vos médicaments personnels et ceux demandés dans la fiche “ Votre équipement individuel “ jointe au dossier d'inscription.

 

* Assurance : Pour votre sécurité et par expérience, nous vous conseillons fortement de souscrire, parmi les trois contrats EUROP ASSISTANCE que nous vous proposons, celui qui complétera au mieux votre protection actuelle en Assistance Rapatriement, assurance Annulation, assurance Bagages, et en assurance Interruption de Séjour. Nous vous rappelons qu’un paiement par carte de crédit ne vous couvre généralement pas ou peu en garantie "Recherche-Secours".

Nous vous proposons trois contrats EUROP ASSISTANCE :

- contrat Assistance / Rapatriement. Cette assurance coûte 2,5 % du prix de votre stage ou voyage.

- contrat Annulation et assurance Bagages. Cette assurance coûte 4 % du prix de votre stage ou voyage.

- contrat Assistance Rapatriement + Annulation + assurance Bagages + assurance Interruption de Séjour. Cette assurance coûte 6 % du prix de votre stage ou voyage.

Le contrat d’assurance “Annulation" couvre uniquement les personnes dont le domicile se trouve dans l'un des pays suivants : France (exclusivement métropolitaine et principauté de Monaco), Allemagne (sauf Helgoland et Busingen), Andorre, Angleterre, Belgique, Espagne (sauf Ceuta, Melilla et les Iles Canaries), Italie (sauf les îles), Luxembourg, Suisse.

Le contrat d’assurance “Assistance" couvre uniquement les personnes dont le domicile se trouve dans l'un des pays suivants : France (exclusivement métropolitaine et principauté de Monaco), Allemagne (sauf Helgoland et Busingen), Andorre, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne (sauf Ceuta, Melilla et les Iles Canaries), Finlande (sauf les îles Aland), Gibraltar, Grèce (sauf le Mont Athos), Irlande, Italie et îles (sauf Livigno, Campione d’Italia), Liechtenstein, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, San-Marin, Suède et Suisse.

 

Si vous ne souhaitez pas souscrire l'assurance “Assistance/Rapatriement" EUROP ASSISTANCE, vous devez impérativement posséder une assurance vous couvrant au minimum en assistance / rapatriement, et vous nous fournirez, lors de votre inscription, un exemplaire de votre contrat d'assurance et les coordonnées téléphoniques de la ligne d'assistance. Cette démarche est obligatoire, nous n’acceptons pas les inscriptions sans contrat d’assurance "Assistance / Rapatriement".Vérifiez bien que vous êtes couverts en garantie "Recherche-Secours" pour au minimum 3 812 Euros.

Si vous habitez au Canada, nous vous recommandons l'assurance-voyage proposée par la Fédération Québécoise de la Montagne et de l'Escalade, sur le site www.fqme.qc.ca

 

* Carte: Cartes IGN série bleue, 1/25000°, 3531 EST et 3630 OUEST.   

 

* Déplacements: Montée en télécabine et télésiège du Tour au col de Balme le premier jour. Descente en télécabine et télésiège du col de Balme au Tour le troisième jour. Montée au Nid d'Aigle en téléphérique et tramway le quatrième jour. Descente du Nid d'Aigle en tramway et téléphérique le sixième jour.  

 

* Ecologie:  L’écosystème de l’espace Mont-Blanc est fragile. Nous vous demandons de toujours ramener vos déchets vers la vallée.     

 

* Encadrement: un Guide de Haute Montagne du PAYS D’EN HAUT pour quatre participants pour les trois premiers jours, un Guide de Haute Montagne du PAYS D’EN HAUT pour 2 participants pour l’ascension du Mont-Blanc. 

 

* Formalités: ces informations, fournies pour les ressortissants français, le sont à titre indicatif: renseignez-vous auprès des organismes officiels.

Prenez votre carte d’identité.   

 

* Hébergement: trois nuits en refuges de haute montagne gardés et confortables, en dortoir. Les hébergements en vallée ne sont pas compris dans le prix du stage, mais nous pouvons vous recommander :  le chalet du Club Alpin Français au Tour. 

TEL: 04 50 54 04 16    Site : http://www.chaletalpindutour.fr/

 

Pour vos réservations en gîte ou en hôtel, procédez comme suit : réservez les nuits suivantes : le samedi soir précédant le début du stage, le mardi soir, et le vendredi soir.

 

* Hygiène: Sanitaires, et robinet d’eau froide au refuge Albert 1er. Peu ou pas d’eau courante, à cause de l’altitude, au refuge du Trient et au refuge de Tête Rousse.

 

* Nourriture, Vivres de course: la demi-pension en refuge est de qualité: souper copieux, chaud et équilibré, préparé par le gardien, et petit déjeuner énergétique adapté aux efforts à venir. Pour préparer vos vivres de course, nous vous conseillons de privilégier la légèreté et l’apport calorique: un peu de pain brioché, du fromage et du saucisson, du cake aux fruits confits constituent une bonne base. Evitez les fruits frais, trop lourds: emmenez plutôt des fruits secs, et de la Vitamine C pour remplacer les oranges. Emmenez également des apports énergétiques que vous grignoterez en dehors du pique-nique: barres énergétiques, fruits secs, sucrés et salés.

Au total, comptez 300 à 400 grammes de vivres de course pour une journée, si vous ne vous ravitaillez pas en refuge (vous pourrez acheter des compléments - pain, fromage, saucisson, barres énergétiques - auprès du gardien de refuge). Pour la journée d’ascension du Mont-Blanc, prévoyez des barres énergétiques en supplément.    

 

* Portage: vos affaires personnelles, votre équipement technique ( piolet, crampons, baudrier, casque ), vos vivres de course, durant tout le stage. Durant les trois premiers jours, une corde d'alpinisme, chacun la portant à tour de rôle sur sentier. Le guide emporte tous les éléments de sécurité pouvant être nécessaires: poste radio en liaison avec les organismes de secours en montagne, pharmacie complète, etc...            

 

* Santé: ces informations, fournies pour les ressortissants français, le sont à titre indicatif: renseignez-vous auprès des organismes officiels.

Vous allez entreprendre un stage en altitude. Pour profiter pleinement de ce programme, il est primordial d’être en bonne santé. Effectuez un bilan de santé, en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre randonnée: altitude, difficulté. Une visite chez votre dentiste est aussi fortement conseillée. À partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.

 

Plusieurs hôpitaux proposent des consultations spécialisées pour les candidats à l’altitude, notamment:     

- l’Hôpital Avicenne, service du Dr Richalet (ARPE), 125 route de Stalingrad, 93009 BOBIGNY, TEL: 01 48 95 58 32

- l’Hôpital Cochin/Tarnier, consultation de Médecine du Sport, 89 rue d’Assas, 75006 PARIS, TEL: 01 58 41 16 80       

- l’Hôpital Sud, consultation Biologie et Médecine du Sport, avenue de Kimberly, 38130 ÉCHIROLLES, TEL: 04 76 76 54 94

- CHU G. Montpied, service du Pr Coudert, 63003 CLERMONT-FERRAND, TEL: 04 73 75 16 60 (en matinée)

- l’Hôpital Saint-Jacques, service de Médecine du Sport, 85 rue Saint-Jacques, 44035 NANTES, TEL: 02 40 84 60 61

- le CHU Purpan, service d’explorations fonctionnelles et respiratoires, 31059 TOULOUSE, TEL: 05 61 77 22 90

- l’Hôpital de Briançon, Centre Médico-Sportif, 05100  BRIANCON, TEL: 04 92 20 10 33

- l’Hôpital A. de Villeneuve, service d’explorations fonctionnelles et respiratoires, 371 avenue Doyen-Giraud, 34295 MONTPELLIER, TEL : 04 67 33 59 11  

- à Genève, Le Dr Frédéric GAZEAU, qui travaille en collaboration avec l'École Nationale de Ski et d'Alpinisme de Chamonix. Adresse : 13, rue Sautter, 1205  GENÉVE, TEL : (00 41) 22 830 05 47, FAX : (00 41) 22 830 05 48, E-mail : personal.trainer@freesurf.ch

- à Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, Centre de Médecine Sportive, Campus du Solosch bâtiment E1 niveau 1, avenue Franklin Roosevelt 50, 1050 Bruxelles    TEL : 32.2.650.35.35

 

* Taille du groupe: le nombre minimal de participants est fixé à quatre personnes, le nombre maximal de participants est fixé à quatre personnes. Si le nombre minimal de participants permettant la réalisation du programme, soit quatre personnes, n'est pas atteint, vous serez informé de l'annulation du voyage dans le délai légal, soit au plus tard vingt-et-un jours avant le départ. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Pays d'En Haut