CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21 CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03 Mail : lepaysdh@club-internet.fr
 CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03Mail : lepaysdh@club-internet.fr       

Historique de l'Hospice du col du Grand Saint Bernard

Fondé, selon la légende, au XI ° siècle par Saint Bernard de Menthon, tout comme l'hospice du Petit Saint Bernard, l'hospice du Grand Saint Bernard et ses chanoines avaient pour mission essentielle de porter secours aux voyageurs qui tentaient le passage du col à la mauvaise saison. Afin de secourir les voyageurs, chaque soir dès le XVIII ° siècle, un chanoine accompagné d'un chien Saint-Bernard descendait sur une lieue sur le versant suisse du col, un autre chanoine accompagné d'un autre chien Saint-Bernard faisant de même sur le versant italien du col, pour arracher à la mort les "voyageurs qui passent par cette montagne, soit qu'ils y soient perdus, soit que les pieds et les mains leur gèlent".

 

Le Saint-Bernard, symbole du dévouement et de la sécurité, chien au flair très efficace, était surtout utile de par son poids qui lui permettait d'ouvrir la trace et de tasser la neige. "Les religieux vont en hiver à la recherche des voyageurs égarés dans les neiges; de vigoureux chiens les accompagnent, ni la rafale ni l'avalanche suspendue sur leur tête ne sauraient les arrêter (...) Ils interrogent les rochers et ont bientôt découvert ceux qu'a surpris la tempête. On les transporte à l'hospice où mille soins les ont bientôt arrachés à la mort ..."

 

Selon la légende, le Saint-Bernard aurait été muni d'un tonneau de rhum. N'en déplaise aux amoureux de la montagne et de ses légendes, celle-ci est entièrement fausse. Tout vient d'une farce : au mileu du XIX ° siècle, Barry, célèbre chien Saint-Bernard ayant sauvé plus de quarante personnes, fut empaillé après sa mort et exposé au Muséum d'Histoire Naturelle de Berne; un soir, deux gardiens du Muséum ayant un peu trop bu accrochèrent à son cou un tonneau de rhum. Le lendemain, à l'ouverture du Muséum, les premiers touristes découvrirent Barry équipé de son tonneau. La légende est tout simplement partie de là ...

(Barry a laissé son nom à la postérité : les premiers Appareils électroniques suisses de Recherche de Victimes d'Avalanches, les ARVA, portaient le nom de BarryVox, la voix de Barry).

 

De nos jours, de par sa taille et son poids compliquant un embarquement en hélicoptère, le Saint-Bernard n'est plus utilisé pour les secours. Au col, la tradition se perpétue toutefois, avec l'éducation et l'entraînement par un chanoine d'un chien d'avalanches (actuellement un Golden Retriever).

 

Le rôle de sauveteurs des chanoines de l'hospice culmina au XIX ° siècle, la fréquentation des cols augmentant. Ces fonctions de secours disparurent quasiment au XX ° siècle avec la construction du tunnel, même si un chien d'avalanches reste actuellement en permanence à l'hospice durant la mauvaise saison.

 

Les cols, tels que celui du Grand Saint Bernard, ont toujours été considérés comme le repère des démons. Selon la légende, c'est Saint Bernard de Menthon qui les chassa du col du Grand Saint Bernard (cf. en bas de page la photo cliquable de sa statue, terrassant un dragon). D'autres démons à figure humaine, les brigands, officiaient également dans les parages du col, détroussant les voyageurs, les pélerins, les commerçants. 

 

Pour protéger les voyageurs des risques inhérents au franchissement d'un col en hiver, les villageois des alentours vont devenir des passeurs de cols, guidant les voyageurs d'un versant à un autre moyennant rétribution. On les appelle les "maronniers".

 

De nos jours, les progrès des secours ont fait disparaître ce métier. L'Hospice accueille toujours les voyageurs en hiver, non plus pélerins ou voyageurs cherchant du travail dans d'autres vallées, mais skieurs et raquetteurs qui y trouvent un accueil chaleureux, une spiritualité et une foi vivaces, et tout autour du col un magnifique terrain de jeu, ou séminaristes et laics venus prier et partager le bonheur et la douceur de ces lieux.

 

Si vous désirez découvrir les sommets de Ski de Randonnée autour du col, cliquez sur : Ski de Randonnée au Grand Saint Bernard

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Pays d'En Haut