CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21 CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03 Mail : lepaysdh@club-internet.fr
 CONTACT Bureau : (0) 4 50 41 33 21CONTACT Portable en cas d'urgence : (0) 6 86 34 34 03Mail : lepaysdh@club-internet.fr       

Népal, l'acclimatation à l'altitude

Un trek, une randonnée au Népal, et à plus forte raison une ascension au-delà de la cote 6000, ne peuvent se concevoir sans un découpage des journées de marche permettant à l’organisme de s’adapter, puis de s’acclimater à l’altitude.

 

Depuis que nous guidons des groupes au Népal, nous constatons une évolution quasi générale vers des trekkings de plus en plus limités dans le temps, en voulant monter toujours plus haut et toujours plus vite ( toujours trop ? ). Cette évolution est le reflet de celle du tourisme sportif, la préférence allant maintenant aux voyages courts, le rythme trépidant de la vie occidentale ne permettant plus de s’absenter longtemps.

 

Or, si cette tendance ne pose pas de problèmes lorsque l’on se rend dans des régions de moyenne montagne ( crêtes de Kathmandu, Balcon des Annapurnas, basse Kali Gandaki ) , il en va tout autrement sur un trek d’altitude, car l’on met en jeu la réussite du programme et la sécurité des participants, l’organisme accumulant la fatigue et s’acclimatant mal aux montées rapides en altitude.

 

Au PAYS D’EN HAUT, nous avons fait le choix de la sécurité:

 

- tous nos programmes ont été conçus et affinés au fil des parcours pour respecter les paliers d’acclimatation nécessaires au franchissement d’un col de haute altitude ou à l’ascension d’un sommet de plus de 6000 mètres. Chaque programme comporte des demi-journées ou journées de repos, pour laisser le temps à votre organisme de s’acclimater à la raréfaction de l’oxygène ambiant, et pour mieux récupérer des efforts consentis au fil des étapes.  Votre Guide de Haute Montagne transporte une pharmacie très élaborée pour faire face à d’éventuels problèmes d’acclimatation. Pour les treks dépassant l'altitude 5000 m, il est équipé d'un caisson portable de recompression et d'un oxymètre.

 

- la qualité de l’encadrement, du matériel de sécurité, des hébergements et de la nourriture choisis pour nos programmes de trekkings et d’ascensions participent à votre sécurité: des Guides de Haute Montagne Français et des Guides Sherpas Népalais dotés d’une longue expérience de ce type de voyages, la mise en œuvre aussi rapide que possible d’une évacuation si nécessaire, le confort des campements et des lodges, une nourriture adaptée aux efforts en altitude, quatre atouts indispensables pour randonner et grimper dans un milieu qui n’accepte pas l’ " à-peu-près ".

 

- les impondérables des lignes aériennes népalaises font qu’une journée de battement est toujours nécessaire pour réaliser un trekking. De même, les ascensions de l’Island Peak ou du Mera Peak ne sauraient être tentées sans journée de sécurité en cas de mauvais temps. Et si les avions sont à l’heure, si le temps reste toujours beau, ces journées de battement vous permettront de visiter toutes les richesses architecturales de la vallée de Kathmandu.

 

Ces choix, alliés au professionnalisme de l’encadrement français et népalais, sont gages de votre sécurité dans les groupes conduits par nos Guides et Sherpas.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Pays d'En Haut